Ouvrages d'art entre Drôme et Ardèche
200 ans d'histoires en 32 dessins
Ouvrages d'art entre Drôme et Ardèche : 200 ans d'histoires en 32 dessins
Ouvrages d'art entre Drôme et Ardèche
200 ans d'histoires en 32 dessins

Les ouvrages d'art entre Drôme et Ardèche.
32 dessins pour rendre hommage à ceux qui les ont construits et qui ont permis ces échanges d'une rive à l'autre du Rhône.

Évoquer la symbolique que représentent les ponts : à la fois passage culturel où matériel, ils sont des lieux d'unification entre les peuples. Tout le contraire d'une frontière. Les métaphores autour des ponts sont nombreuses et nous les avons toutes à l'esprit.

De par sa taille et son caractère impétueux, le Rhône est resté longtemps quasi infranchissable, notamment entre ces deux départements, dressant ainsi une frontière naturelle entravant les échanges économiques ou culturels. Il coupe en deux, du centre à la méditerranée, une grande partie de la France.

L'Ardèche industrieuse, la Drôme plus agricole n'échangeaient que difficilement. C’est fin du XVIIIe siècle que les premiers ponts sont construits (bien que certains datent de bien avant, mais rares et régulièrement abîmés par les crues). C'est ainsi que des communes sur chaque rive enfin reliées se sont considérablement développées.

Nous les franchissons quotidiennement, mais comme ils sont sous nos pieds, nous nous attachons peu à leur aspect, aux prouesses technologiques qui ont permis leur construction, pas plus qu'aux sacrifices des personnes qui les ont bâtis.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

A Fouilleux.

Salut Bernard, ça m'a l'air très beau... À bientôt, Agnès

Envoyé il y a 17 jours
Gilles Morvan.

Bravo pour ce beau projet.
Gilles

Envoyé il y a 29 jours
Francis Gouy.

Bonne réussite...Francis

Envoyé il y a environ un mois
Lano Decarrière.

Un bien beau projet avec tjrs un joli coup de crayon ;)

Envoyé il y a environ 2 mois
Jean-baptiste Pasquet.

Bonne chance pour ta souscription. JB

Envoyé il y a environ 2 mois

Les 20 derniers soutiens

Pierre Mallet.
Pierre Mallet.

30 €

A Fouilleux.
A Fouilleux.

30 €

Gilles Morvan.
Gilles Morvan.

30 €

Francis Gouy.
Francis Gouy.

60 €

Adrien Zask.
Adrien Zask.

10 €

Lano Decarrière.
Lano Decarrière.

30 €

Hélène Le gardeur.
Hélène Le gardeur.

60 €

Jean-baptiste Pasquet.
Jean-baptiste Pasquet.

35 €

Jean-marc Tagliaferri.
Jean-marc Tagliaferri.

30 €

Hayat Z.
Hayat Z.

40 €

Camille Barré.
Camille Barré.

30 €

anonymous
Anonyme

Camille Barré.
Camille Barré.

30 €

anonymous
Anonyme

Pont de barret
1500 €
Financement des 150 premiers souscripteurs
1500 €
Financement total de l'imprimeur
14
J - 14
16%
Bernard Barré
Bernard
Gribouilleur

Né en 1959 dans un camp de l’Abbé Pierre, il développe dès le CP un certain talent pour la révolte, suite à un traumatisme infligé par une institutrice acariâtre. Mais aucun pour les études en accumulant les échecs, ses moyennes évoquant plus un bulletin météo du Groenland en février qu’un bulletin de notes. Renvois et redoublements se suivent et ses parents, à la lecture des commentaires notés par le corps enseignant en déduisent qu’étrangement l’éducation nationale n’avait pas beaucoup de vocabulaire en la matière, ni d’ailleurs d’imagination. Ils le laissèrent donc s’adonner à sa passion  : le dessin à l’encre, noir et blanc histoire d’être en phase avec son cerveau assez binaire. Il finira dans une école des Beaux-Arts à Dijon, mais sans aller jusqu’au bout. Des différents sur la pédagogie et le sens de l’art contemporain l’ayant brouillé avec quelques professeurs, métier où décidément on trouve pas mal d’ombrageux.
Stabilisé dans un petit village perché de la Drôme, en essayant de rendre heureuse la petite dernière et sa maman.

Pont de barret
14 soutiens
475 €
475 €
sur un objectif de
3 000 €
16%